La pompe jazz manouche – 3 choses à savoir

par Fév 28, 2021Accord/Accompagnement

La POMPE jazz manouche, l’accompagnement indispensable que tout guitariste de jazz manouche se doit de bien maîtriser !

 

Savez-vous quel est le point commun entre tous les morceaux de jazz manouche ?

Cette chose qui donne un son particulier, identifiable en quelques secondes quand vous écoutez un morceau ?

 

C’est la POMPE jazz manouche. Un rythme, un son, une énergie, une puissance et un swing entrainant qui donne une touche particulière et unique à cette musique.

La pompe jazz manouche et notamment la pompe swing est l’élément central et indispensable à tous les morceaux (ou presque) de jazz manouche.

Il y a bien sûr quelques variantes comme la valse, la bossa, le boléro… Mais dans 95% des cas, si vous écoutez du jazz manouche, vous entendrez cette fameuse pompe.

 

Cette manière d’accompagner et ce son, c’est ce qui caractérise le jazz manouche.

Sans la pompe, ça ne sonnera pas “jazz manouche”.

 

C’est la raison pour laquelle, si vous souhaitez jouer du jazz manouche, vous allez devoir maîtriser cet accompagnement sur le bout des doigts et être capable de faire une bonne pompe jazz manouche à la guitare.

 

Au premier abord, ça peut sembler complexe.

Les accords sont spécifiques, le son est particulier et le rythme est très important.

Mais une bonne pompe donnera tout de suite à vos morceaux un swing et une énergie communicante !

 

Si vous n’avez jamais fait la pompe et que vous découvrez cette technique, ça peut sembler intimidant et compliqué à faire sur la guitare.

Dans cet article, je vais vous expliquer quelques notions de base et 3 choses très importantes à savoir pour avoir une bonne pompe jazz manouche.

 

La pompe jazz manouche se compose de 3 ingrédients principaux: des accords spécifiques, un son spécifique et un rythme spécifique.

Je vais vous présenter ces 3 points en détails qui vous permettront d’avoir les notions fondamentales pour avoir une bonne pompe.

 

Utiliser les bonnes positions d’accords pour faire la pompe jazz manouche

 

Avant toute chose, vous allez devoir sélectionner les accords que vous allez utiliser pour faire la pompe.

Dans les exemples de cet article, je vais me baser sur le Morceau Minor Swing de Django Reinhardt car il très simple et ne contient que 3 accords: Am, Dm et E7

Voici la grille d’accords de ce morceau:

grille-accords-minor-swing-django-reinhardt

Grille d’accords de Minor Swing (Django Reinhardt)

 

La première manière de faire pour jouer ces accords serait de se dire qu’on va utiliser les positions d’accords les plus basiques.

Les accords ouverts en bas du manche avec les cordes à vide.

Essayez donc de faire la pompe avec les accords suivants et observez le résultat:

 

accord-am-position-simple

Accord Am avec cordes à vide

accord-dm-position-simple

Accord Dm avec cordes à vide

accord-e7-position-simple

Accord E7 avec cordes à vide

Comment trouvez-vous le son de ces accords quand vous faites la pompe ?

Ce n’est pas trop ça n’est-ce pas ?

Avec ce type d’accord très basique contenant des cordes à vide, le son ne pourra pas être correctement étouffé pour avoir le son de la pompe.

Ce petit exemple nous permet donc de remarquer qu’il ne faudra pas utiliser ce type d’accords si l’on souhaite faire la pompe.

 

Si les accords avec des cordes à vide ne fonctionnent pas, essayons donc de jouer des accords avec des barrés.

Essayez par exemple de faire la pompe avec ces positions d’accords là:

 

 

accord-am-avec-barre

Accord Am en barré

accord-dm-avec-barre

Accord Dm en barré

accord-e7-avec-barre

Accord E7 en barré

Avec ces positions d’accords, le son de la pompe est déjà bien mieux que celui avec les accords précédents.

C’est mieux, mais ce n’est pas encore parfait.

Ce qu’il manque ce sont les colorations harmoniques typiques du jazz manouche comme les sixtes, les septièmes, les neuvièmes.

De plus, faire la pompe pendant longtemps avec des positions en barrés est très fatigant pour la main gauche et peu entrainer des crispations.

Essayez donc de jouer ces positions d’accords ci-dessous. Elles ne contiennent pas de barrés et elles ont toutes des enrichissements harmoniques pour leur donner une coloration particulière.

 

 

accord-am6-pompe-jazz-manouche

Accord Am6 pour la pompe

accord-dm6-pompe-jazz-manouche

Accord Dm6 pour la pompe

accord-e79-pompe-jazz-manouche

Accord E7/9 pour la pompe

Arrivé à ce stade-là, vous devriez constater que le son de ces accords ressemble bien plus à la pompe que celui des premiers accords avec les cordes à vide !

Ces accords ne contiennent pas de cordes à vide, on peut donc correctement étouffer le son sans qu’il y ait des notes parasites.

Et contrairement aux accords en barrés, vous avez des colorations harmoniques qui enrichissent le son des accords.

La sixte mineure pour les accords de Am et de Dm et la 7ème et 9ème pour l’accord de E7.

 

La chose importante à retenir de ces différents exemples c’est que pour avoir une bonne pompe jazz manouche, vous devrez tout d’abord commencer par choisir les bonnes positions d’accords.

Ne pas utiliser de schémas d’accords avec des cordes à vide, éviter les barrés et utiliser les accords avec des enrichissements typiques comme les sixtes, les septièmes, les neuvièmes…

Si vous ne connaissez pas les accords utilisés en guitare jazz manouche, je vous suggère de regarder ce cours où je présente les positions de bases que vous devez connaître pour jouer du jazz manouche:

 

Les 7 ACCORDS jazz manouche à connaître

 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les positions d’accords à utiliser pour faire la pompe jazz manouche, on va pouvez regarder un peu plus en détail le point suivant, LE SON.

 

Travailler le son des accords

 

Même si vous jouez les bonnes positions d’accords, si vous n’avez pas le son, les bons coups de main droite et la manière d’étouffer les cordes à la main gauche, ça ne sonnera pas correctement.

Quand vous faites la pompe, il faut jouer un coup de médiator pour chaque temps de la mesure. Dans l’exemple sur Minor Swing, on a 2 mesures par accord soit 8 coups par accords avant de passer au suivant.

Chaque coup de médiator doit toujours être joué vers le bas. Il n’y a pas de coup vers le haut sauf dans certains cas pour ajouter des petits effets de relance, mais dans un premier temps je vous déconseille d’essayer d’ajouter des effets avant que votre pompe ne sonne correctement.

Sinon vous risquez de dégrader votre son avec des coups de médiator parasites qui ne sont pas correctement maîtrisés.

 

Restez sobre et jouez des coups réguliers.

 

Au niveau de la main gauche, il faut relâcher la pression des cordes à chaque coup pour étouffer l’accord.

Il faut trouver le juste milieu entre relâcher trop tôt ou trop tard.

Si vous étouffez l’accord trop tôt, le son sera trop étouffé et on n’entendra pas les notes de l’accord.

À l’inverse, si vous étouffez l’accord trop tard, le son ne sera pas assez sec et percussif, les notes vont “baver” un peu et le son ne sera pas bon.

Faites des tests sur votre guitare pour trouver le bon compromis. N’hésitez pas à travailler ça très lentement pour bien faire attention à la qualité du son et ne cherchez pas à aller trop vite au début.

La vitesse viendra naturellement avec le temps et il ne faut pas bruler les étapes au risque d’avoir des défauts que vous aurez du mal à corriger par la suite.

 

Une bonne manière de travailler le son est de jouer sur les cd. Prenez un morceau que vous appréciez et entrainez vous à faire la pompe en même temps que le guitariste rythmique du cd.

Écoutez bien le son et essayez de reproduire le plus fidèlement possible ce que vous entendez.

C’est un très bon exercice que vous pouvez faire régulièrement et qui sera très efficace pour vous permettre d’améliorer le son de votre pompe.

Vous pouvez par exemple regarder ma playlist de playbacks sur YouTube qui contient de nombreux morceaux et vous entrainer à jouer par dessus.

Vous avez les grilles d’accords dans les vidéos 😉

Cet exercice vous permettra aussi de travailler sur un 3ème point très important, LE RYTHME !

 

Faire attention au rythme pour avoir une pompe qui swingue !

 

Arrivé à ce stade, si vous savez choisir les bonnes positions d’accords et les faire sonner correctement c’est parfait !

Mais si votre placement rythmique n’est pas optimal, tout sera gâché…

Le rythme est vraiment très important pour avoir une bonne pompe jazz manouche.

Il faut garder un tempo stable tout au long du morceau, ne pas ralentir, ne pas accélérer et surtout avoir cette sorte de rebond qui donnera toute l’énergie et le swing à votre accompagnement.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser quand on écoute des cd ou qu’on regarde des vidéos, c’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air…

Votre rythme ne sera jamais irréprochable en quelques semaines, il faudra travailler dessus et au fil des semaines et des mois, votre placement rythmique et votre swing seront de mieux en mieux.

Comme je vous l’ai dit plus haut, le fait de jouer sur des cd est un très bon exercice pour progresser sur votre placement rythmique.

Ça vous permet d’avoir un cadre et de repérer tout de suite si vous vous décalez, si vous accélérez ou si vous ralentissez.

 

Une autre manière très efficace de travailler le rythme pour la pompe c’est d’utiliser un métronome.

C’est un exercice plus complexe que le précédent si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser un métronome, mais il est redoutable pour progresser efficacement sur votre rythmique.

Pour utiliser un métronome et avoir ce fameux swing, ce rebond entrainant et dynamique, il y a une notion très importante que vous devez comprendre, c’est le principe du 2 et 4.

Pour le swing, une mesure se compose de 4 temps. Pour simplifier un peu par rapport à la pompe, on peut dire que ça fait poum tchak poum tchak.

Les “poum” représentent les temps 1 et 3 et les “tchak” les temps 2 et 4.

Pour travailler au métronome de la manière optimale, il faudra placer les bips du métronome uniquement sur les 2 et 4 et donc sur les “tchak”.

 

C’est un exercice qui peut sembler très complexe si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser un métronome.

Si c’est trop compliqué pour vous, mettez les bips du métronome sur tous les temps dans un premier temps.

Mais dès que vous vous sentirez plus à l’aise, essayez vraiment de vous entrainer à placer le métronome sur 2 et 4.

Si vous n’avez pas de métronome, vous pouvez télécharger une application gratuite sur votre smartphone, il en existe des dizaines.

Vous pouvez aussi faire une petite recherche sur Google, on y trouve plein de sites avec des métronomes gratuits.

Conclusion

Si vous souhaitez jouer du jazz manouche, la pompe est une notion que vous devrez parfaitement maîtriser.

Comme vous avez pu le voir dans cet article, les 3 points importants sur lesquels vous devez porter le plus d’attention sont:

 

  • Le choix des accords: n’utilisez pas les accords basiques en bas du manche avec les cordes à vide, évitez de jouer les accords en barré et préférez plutôt utiliser les potions typiques avec les enrichissements qui vous permettront d’ajouter des colorations harmoniques à vos accords.
  • Le son de la pompe: faites attention à jouer les bons coups de médiator, vous devez jouer que des coups vers le bas. Au niveau de la main gauche, il faudra relâcher la pression des cordes à chaque coup pour étouffer l’accord et donner un côté percussif à votre son.
  • Le rythme: un bon placement rythmique est indispensable pour avoir un bon swing. Vous devrez avoir un tempo stable et avoir ce petit côté rebondissant qui donnera à votre pompe un son dynamique et entrainant.

 

Focalisez-vous sur ces différents points-là et travaillez chacun d’entre eux afin d’obtenir une bonne pompe jazz manouche.

Apprenez régulièrement de nouveaux morceaux et apprenez vos grilles d’accords par cœur.

Si vous avez du mal à jouer en tant que soliste, vous pourrez tout à fait accompagner d’autres guitaristes avec votre pompe, faire des jams et de la musique à plusieurs !

La pompe vous permettra aussi de vous assouplir le poignet de la main droite et d’être beaucoup plus fluide et détendu sur la guitare au fil du temps.

 

Si vous avez des crispations au début quand le tempo est trop rapide, c’est normal.

Ne forcez pas, ralentissez la vitesse et allez-y progressivement.

La vitesse viendra petit à petit avec le temps et la pratique 😉

 

Si vous souhaitez en apprendre plus, vous pouvez suivre ces 3 cours gratuits sur la guitare manouche dans lesquels vous trouverez un cours complet sur la technique de main droite manouche, des explications sur les bonnes méthodes de travail pour progresser efficacement et des conseils pour améliorer votre pompe.

Vous avez apprécié ce cours ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux et à envoyez-le à vos amis guitaristes qui pourraient être intéressés. Vous pouvez aussi télécharger la fiche action récapitulative de ce cours juste en dessous !